Manifestation anti pass – Les incroyables révélations d’un médecin infectiologue

19/02/2023 Par acomputer 375 Vues

Manifestation anti pass – Les incroyables révélations d’un médecin infectiologue

On en apprend tous les jours aux manifestations des anti pass sanitaire. De toute évidence, la science infuse les veines de certains manifestants, notamment ceux qui prennent la parole comme ce jeudi soir à Montceau-les-Mines sur le parvis de l’hôtel de ville.

Un ancien patron d’entreprise a enterré « son papa » qui était en prison dans l’hôpital. « Une personne pouvait le voir 30 minutes, une fois par semaine. J’en veux à l’Etat qui nous a empêchés de voir notre papa. Aujourd’hui, on va nous obliger à présenter un pass sanitaire pour aller manger, aller au cinéma, c’est épouvantable ».

Cet homme habite à côté de l’ancienne ligne de démarcation (lui parle de ligne Maginot). « Nous devrons présenter un Ausweis (laissez-passer) tous les jours. Notre conscience nous dit d’être libres et nous avons le devoir de refuser. La vaccination, je m’en fous. Si les gens veulent se faire vacciner et jouer avec cinq balles dans un barillet ! Il est important de montrer à nos dirigeants que nous ne sommes pas d’accord ».

Arrive une figure bien connue dans le Bassin minier, Bernard Delabre, avec un discours engagé à l’image d’un chef de parti politique candidat aux prochaines élections présidentielles. « Nous ne sommes pas des obscurantismes, nous ne sommes pas des complotistes, nous sommes positifs, nous ne sommes pas des adversaires à la science. Nous avons le droit de choisir entre les différentes connaissances scientifiques ».

Manifestation anti pass – Les incroyables révélations d’un médecin infectiologue

François Rabelais disait: « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Ce jeudi soir, tout y passe, la pass sanitaire et la 5G. « Le pass sanitaire, c’est notre identification numérique via la 5G » stipule Dany Poullet. Mais le meilleur arrive avec un médecin qui se présente comme infectiologue qui a fait une découverte fantastique, « il y a un variant français ». Ouf ! l’honneur est sauf. Son explication est quand tarabiscotée. En résumé, si on injecte un vaccin à quelqu’un qui est contaminé par la covid alors il fabrique un variant.

On apprend aussi grâce à ce médecin en infectiologie que d’après une étude réalisée en Espagne, « le vaccin Pfizer est composé de l’oxyde de graphène à 99% » qui pourrait tuer les gens selon des adeptes de la théorie. « Il faut encore que je vérifie » dit-il. Tout semble indiquer que cette information est une affabulation. « Ceux qui se sont fait vacciner se sont fait avoir » ajoute cependant le médecin.Chacun est libre de croire ou pas.

Ce jeudi soir à Montceau-les-Mines, ils étaient 203 personnes selon le comptage des bouchons (un bouchon, un manifestant). Après les prises de parole, ils ont défilé dans le centre-ville.

Prochain rendez-vous, samedi 10h, même lieu.

Jean Bernard

Partager :

WordPress:

J’aime chargement…

Articles similaires