Libérateur et androgyne, comment le corset fait son grand retour

Libérateur et androgyne, comment le corset fait son grand retour
18/12/2022 Par acomputer 51 Vues

Libérateur et androgyne, comment le corset fait son grand retour

Un objet de mode historique et érotique

Aussi esthétique qu’il est extrême, le corset fait indéniablement partie des vêtements les plus marquants de l'histoire du costume occidental. Remontant jusqu’au XVe siècle, son origine est celle d’une taille volontairement affinée et resserrée pour correspondre aux idéaux du corps féminins. Comme l’explique Denis Bruna, conservateur en chef au MAD de Paris et commissaire de l’exposition “La mécanique des dessous” en 2012, “le corset est une icône qui fait partie de notre imaginaire et de notre histoire, symboliquement polymorphe et polysémique : il est à la fois nostalgique et historiciste, évoque un fantasme érotique et fétichiste, etquelque chose de strict.” En somme, le corset est la pièce de mode par excellence, rassemblant tous ses critères : la parure, la protection, la transformation de la silhouette et la création du désir.

Libérateur et androgyne, comment le corset fait son grand retour

“Le corset est une icône qui fait partie de notre imaginaire et de notre histoire.”

Un pouvoir multiple qui n’est pas sans attirer les passionnés de vêtement, couturiers et créateurs de mode. Remarqué ces dernières années pour ses silhouettes monochromes à la sensualité subtile dévoilant subrepticement les corps, le créateur australien Dion Lee admet se nourrir de cette riche histoire du corset : “traditionnellement, celui-ci porte les stigmates de la sexualité, de l’identité féminine et de la restriction, autant d’idées puissantes à explorer et à subvertir.” Car l’une des forces de cette pièce est probablement d’avoir pu s’affirmer dans l’histoire du vêtement sans trop se montrer pour autant, sa présence étant visible à travers sa transformation globale de la silhouette. Un atout que défend à son tour le jeune créateur Wesley Berryman, dont les pièces sculpturales sont toujours construites autour d’une taille particulièrement marquée : “Les corsets permettent de donner une nouvelle forme à notre corps. Ils représentent ce qui me fascine avec la mode, le fait de pouvoir créer une illusion pour devenir quelque chose de presque entièrement différent.”