Meeting du MP22 : Quand Pérignama divague, désinforme et fait de la propagande Trafic aérien Ministère de la recherche scientifique : Un nouveau-né en de bonnes mains Doumbi Fakoly Seydou Keita

29/12/2022 Par acomputer 440 Vues

Meeting du MP22 : Quand Pérignama divague, désinforme et fait de la propagande Trafic aérien Ministère de la recherche scientifique : Un nouveau-né en de bonnes mains Doumbi Fakoly Seydou Keita

Le mouvement populaire du 22 mars 2012 a tenu le 02 mai dernier, dans les locaux de la radio Kayira un meeting d’information. Pour les responsables du mouvement, le meeting a pourbut de commémorerles malheureux évènements du 30 avril 2012.

Selon eux, ce jour, l’armée régulière, nationaliste de Amadou Haya Sanogo a eu le dessus sur les ennemis de la nation (Mali) composésd’une partie des bérets rouges avec à leur tête le colonel Abdine Guindo et soutenus par certainsbarons du FDR, la CEDEAO, la France. En effet, les propos tenus étaientécœurants, révoltants, tendancieux sans aucune preuve irréfutable et qui sont de nature à compromettre sérieusement toute réconciliation nationale.

En effet, dans sa déclaration liminaire – une déclarationqui du reste était entachée d’une incohérence criarde- Pérignama Sylla s’est mis à divaguer, à spéculer sur lesprincipaux évènementsdu Mali du 22 mars 2012 à Septembre 2013.Pour les évènements du 30 avril 2012- qu’ils qualifient de contre – coup d’état- les responsables du MP22, érigés en défenseursAmadou Haya Sanogo, ne cessent de désinformer les Maliens en ne leur disant pas comment est venue la riposte des bérets rouges avec à leur tête le colonel Abdine Guindo, chef du Régiment du camp de Djicoroni-para. Dans sa déclaration liminaire incohérente, pleine de propos tendancieux et diffamatoires,Pérignama fait savoir quec’est sous l’instigation des barons du FDR, de la CEDEAO et de la France, qu’une partie des bérets rouges inexpérimentés, avec à leur tête Abdine Guindo et appuyés par les mercenaires ivoiro – burkinabé ont décidé de faire disparaitre Kati et Amadou Haya Sanogo avec l’attaque simultanée de l’aéroport de Sénou, de l’ORTM et le camp de Kati. Malheureusement, selon lui, ils ont échouéet l’armée nationaliste de Amadou Haya Sanogo a eu le dessus sur les ennemis de la nation et que c’est l’anniversaire de cette victoire que le MP22 est entrain de célébrer ce 02 mai 2015.Mais ce que cacheou ignore Pérignama, est que ce qu’il qualifie de contre- coup d’état était en réalité une légitime défense des bérets rouges.En effet, après le coup d’état ignoble de mars (qu’ils qualifientde mutinerie et non de putsch), Amadou Haya avait appelé Abdine pour sceller la réconciliation. Abdine avait envoyé des émissaires qui, après la rencontre, ont été pris en embuscade par les partisans de Sanogo.Après, Kati a envoyé une expédition pour liquider Abdine Guindo, parce que c’est de luique la soldatesque de Sanogo éprouvait une peur bleue.C’est avec l’arrivée de ce corps expéditionnaire au camp para de Djicoroni que Abdine a sonné un clairon pour alerter les autres bérets rougesafin d’assurer leur légitime défense. Ayant eu le dessus sur ce corps expéditionnaire, il a été décidé maintenant de renverser Amadou Haya Sanogo, traitre et gros menteur. Et c’est ainsi que sont partis les évènements malheureux du 30 avril 2012.

Pérignama fait savoir aussi que ces bérets rouges étaient appuyés par les mercenaires ivoiro– burkinabé.Alorsque sont devenus ces mercenaires ? Ont-ils été tous tués ? Ont-ils réussi à fuir ? Sont-ils enfermés ? Pourquoi l’enquête menée par le juge Karembé n’a-t-elle pas fait mention ? Où se trouve le charnier contenant leurs corps ? Que Pérignamaou le MP22 nous donne la réponse à ces questions.

Il est temps qu’on se ressaisisse pour cesser d’intoxiquer les Maliens. L’honnêteté intellectuelle nous recommande de parlertoujours avec des preuves à l’appui.Des propos à base de rumeurs, des ont- dit doivent être bannis.

Aussi, il est toujours temps qu’on cesse de discréditer, de diffamer, de vilipenderou mêmed’écarter un officier valeureux etdiscret comme Abdine Guindo dont le seul tort est qu’il a été l’aide de camp d’ATT et qu’il a eu à sauver ce dernier de la vengeance de la soldatesque dirigée par Amadou haya Sanogo.

Malheureusement, depuis le coup d’état ignoble et irréfléchi de mars 2012, cet officiervaleureux, intelligent et discret, à qui on a une peur indescriptible, est traité de tous les noms de mauvais oiseaux du monde. Tout a été entrepris, soit pour le liquider, soit pour l’écarter complètement. On se souvient que lors de l’arrestation deAmadou Haya Sanogo, ce dernieravait fait un montage grotesqueen faisant croire que les éléments qui sont partis le cueillir étaient dirigés par Abdine Guindo. Alors que ce dernier, depuis son arrestation, jusqu’à celle de Sanogo, n’avait jamais enfilé sa tenue et se préoccupait de sa santé. Cette entreprise calomnieuse deAmadou Hayaavait pour but de faire révolter ses camarades bérets rouge ainsi qu’une frange de la population vouée à sa cause.

Loin de nous ériger en défenseur de Abdine (nous ne le connaissons même pas), le devoir d’informernous pousse à faire certains de ces éclairages. Abdine Guindo n’est pas un mégalomane(comme l’ont d’ailleurs été beaucoup d’aides- de camp de président au Mali), encore moins un assoiffé du pouvoir. Tout ce qui vaille pour lui, c’est le travail bien fait, l’honnêteté, le respect de sa dignité et le pays a plus que jamais besoin de lui.

En outre, Pérignamajette la poudre aux yeux des Maliensen leur disant que c’est Dioncounda lui-même qui a organisé son agression. Pour quelle raison ?D’autres évènements comme entre autresl’attaque de Konna, l’insurrection de septembre 2013,ont été abordés également par Pérignama, toujours dans l’incohérence totale sansaucune preuve convaincante.

Il est temps, grand temps que le MP22 cesse de jeter de l’huile sur le feu, de ne pas cultiver la haine et de tenir des propos tendancieux et calomnieuxqui sont de nature à compromettre toute réconciliation nationale.

Moussa Diarra

Source: La Révélation