Par manque de moyens, les chasseurs de Haute-Savoie se retirent du plan anti loup LA NEWSLETTER HEBDOMADAIRE DE CHASSONS.COM

Par manque de moyens, les chasseurs de Haute-Savoie se retirent du plan anti loup LA NEWSLETTER HEBDOMADAIRE DE CHASSONS.COM
10/10/2022 Par acomputer 111 Vues

Par manque de moyens, les chasseurs de Haute-Savoie se retirent du plan anti loup LA NEWSLETTER HEBDOMADAIRE DE CHASSONS.COM

dit:
11 mars 2021 à 21 h 42 min

Allez -je veux bien mais cela dépend de quel côté on se place, ces tir de régulations sont anti-vie comme vous dites, mais au niveau de quelques loups, par contre il sont pro-vie pour des centaines d’animaux d’élevage (non non, tous ne seront pas mangés par d’horribles homo sapiens , certains sont là pour produire de superbes fromages)

Vivre AVEC la nature : non ! Vous vous sentez hors nature? Si vous voulez « protéger » la nature, la meilleure façon est d’être DANS cette nature. Et pour un homo sapiens c’est garder sa place de prédateur (comme le loup…) , et que cela se fasse de manière durable, un bon chasseur fera tout pour que ces petits enfants puissent admirer , prélever/tuer et manger les mêmes proies.

Faire beaucoup ? Mais les chasseurs ont déjà beaucoup fait pour le loup, de par la bonne gestion des ongulés (oui oui même en les chassant ! ) qui ont vu leur population croître depuis des décennies (certaines espèces étaient éteintes ou presque dans certaines zones), donc oui le loup peut remercier les chasseurs français. Le chasseur-prédateur partage ! Malheureusement le loup est ingrat: les zones ou les attaques sur troupeaux sont les plus intenses sont là où l’on retrouve des densités de gibier des plus élevées : le loup choisit la facilité et « s’en fout » du gibier. Il n’y a même pas de réelle concurrence dans ces zones .

Comment définissez-vous une nature au complet ?

Par manque de moyens, les chasseurs de Haute-Savoie se retirent du plan anti loup LA NEWSLETTER HEBDOMADAIRE DE CHASSONS.COM

Loisir ?? pour qui ? pour certains peut-être. Pour d’autres c’est leur mode de vie, générant une partie de leur nourriture . Armes à feu : bien oui, l’évolution n’a pas fourni à homo sapiens des crocs pour égorger ou décharner à vif ses proies. L’arme à feu est une question d’efficacité et de rapidité.

Expliquez-moi comment un prédateur peut-il se sentir supérieur à ses proies , alors qu’il en est partiellement dépendant ? Les tribus de chasseurs-cueilleurs de par le monde ont ritualisé cela pour l’animal qu’il venaient de tuer pour s’en nourrir. Quelle est la signification à votre avis de la « dernière brisée » ou des honneurs ? Ces derniers instants avant l’étape « boucherie-charcuterie ».

Homo sapiens n’est donc pas naturel ??? Aimer la nature n’est-ce pas suivre ses lois, et la première étant que la vie se nourrit de la mort ?

Non. Le chasseur tue d’abord les individus malades, chétifs etc…(c’est même une obligation dans beaucoup d’endroits) ensuite on analyse la population existante et on organise un plan de tir. En général, au plus le spécimen est « beaux » et sain comme vous dites, au plus il sera même préservé d’une année à l’autre pour la durabilité de l’espèce. La signification d’un trophée est très subjective.Pour l’homme c’est réfléchi, pour les prédateurs type loups c’est par opportunisme et une moindre dépense d’énergie

Ils apportent donc un grand bénéfice au niveau de la bonne santé des espèces sauvages…Dans le monde actuel, cela dépend où …

Allez y vous pouvez insulter, ça m’est égale…Pas moi en tout cas !

Répondre