Londres, la préférée des ados | La Presse
27/11/2022 Par acomputer 113 Vues

Londres, la préférée des ados | La Presse

Ils sont trop jeunes -et trop cool - pour se passionner pour les musées d'art ancien, mais ils sont trop vieux - et trop cool - pour suivre leurs parents sans rouspéter. Voyager avec des ados en Europe est parfois un petit défi. Parce qu'il faut les convaincre de se lever le matin, malgré le décalage horaire. Mais prononcez les mots Beatles, Bowie ou même Harry Potter et soudain ils s'allument. Le Grand Londres est fait pour eux.

Publié le 20 déc. 2018MARIE-CLAUDE LORTIE LA PRESSE

LA GRANDE VIRÉE LONDONIENNE

Musées, magasinage et excursions, voici six idées pour épater vos ados en visite à Londres... sans bouder votre propre plaisir.

Le bus (et le Tube)

Parfois, il ne faut pas se casser la tête pour faire plaisir aux ados. Parfois, il suffit de les faire embarquer - et ensuite, s'asseoir parce que c'est moins fatigant - dans un bus londonien, à l'étage supérieur.

C'est moins rapide que le Tube, le métro super efficace où ils entendront le fameux «Mind the gap», devenu un slogan touristique, qui enjoint aux utilisateurs de faire attention aux écarts entre la voiture et le quai.

Mais sur la passerelle du haut, on voit bien la ville qui passe sous nos yeux et on n'a plus l'impression d'être dans des transports en commun banals, surtout si on réussit à s'asseoir tout en avant, devant la grande fenêtre.

Idée, prendre le 19, qui traverse de Knightsbridge - où est le grand magasin Harrods - jusqu'à la gare de King's Cross.

De là, on voit toutes sortes de grands classiques comme le Ritz ou Fortnum & Mason et on longe des parcs.

Pour prendre le bus, on utilise la même carte Oyster que pour le métro. Ce sont des cartes magnétiques qu'on achète et qui se rechargent très facilement à des bornes dans les stations de métro et qui permettent d'utiliser les transports en commun sans difficulté.

Oxford

Vos ados sont peut-être rendus trop vieux pour admettre publiquement qu'ils adorent l'univers de Harry Potter, mais emmenez-les dans la ville universitaire d'Oxford et ils vont oublier qu'ils sont trop cool pour l'école.

On y va en train. On n'a pas besoin de réserver. Il y a des départs très régulièrement. Il faut compter environ une heure, parfois moins, tout dépend d'où on part à Londres. C'est facile.

Et rendu là, on marche dans la petite ville, à la découverte des bâtiments universitaires aux vieilles pierres chaleureuses qui ont inspiré J. K. Rowlings et les producteurs des films de Harry Potter (et qui inciteront peut-être vos jeunes à poursuivre des études universitaires...).

Oxford est une université qui regroupe différents «colleges» qui ont tous leur «hall», c'est-à-dire leur cafétéria, et toutes ressemblent à la grande salle commune de Harry Potter.

Il faut voir celle du collège Christ Church, l'une des plus spectaculaires. Mais ce n'est pas la seule.

Pour une pause repas, on prend une soupe ou des scones avec de la crème et du thé à prix raisonnables au Vaults and Garden Cafe, installé dans une salle magnifiquement voûtée, dans un bâtiment du XIVe siècle.

Évidemment, pour les vrais mordus de Hermione, Hagrid et compagnie, on peut aussi aller faire la visite des décors des films de Harry Potter, installés dans un studio de Warner Brothers à l'extérieur de Londres. Mais pour ça, il faut réserver longtemps à l'avance.

https://www.chch.ox.ac.uk/visiting-christ-church/hall

Londres, la préférée des ados | La Presse

https://www.thevaultsandgarden.com

https://www.wbstudiotour.co.uk/fr

Tate Modern

Installé dans une immense ancienne centrale thermique, au coeur de la ville, sur les rives de la Tamise, le Tate Modern a plusieurs qualités.

D'abord, la plupart des expositions sont gratuites, comme dans bien des musées londoniens, donc même si on n'est pas certain de l'enthousiasme des ados, on peut repartir quand on veut.

Ensuite, au dernier étage, il y a une vue spectaculaire sur Londres, une option à ne pas négliger quand on sait que le London Eye, la grande roue installée non loin, classique touristique, peut coûter plus de 100 $ la visite pour une famille, essentiellement pour voir Londres de haut.

Et puis au Tate, il y a du WiFi gratuit, ça aussi, les ados aiment. Cela dit, les expositions, multiples, risquent fort de les intéresser aussi!

De l'art contemporain varié, souvent avec des éléments technos ou interactifs. Lors de notre passage, une expo de l'artiste américaine Jenny Holzer a ravi les jeunes, tout comme la présentation de l'oeuvre The Clock, un film-prouesse sur le passage du temps de Christian Marclay.

Une autre fois, c'était l'artiste chinois Ai Weiwei et l'été prochain, il y aura une expo de l'artiste islandais Olafur Eliasson. Un musée cool.

https://www.tate.org.uk/

Le magasinage

Que ce soit uniquement pour faire du lèche-vitrine, pour trouver des chaussures de sport dernier cri ou des vêtements excentriques dans les friperies, Londres est une ville de shopping extrêmement variée.

Il y a, par exemple, le marché d'antiquités de la rue Portobello dans Notting Hill, ou alors les friperies du marché Spitalfields dans Shoreditch.

Un de mes préférés: le Broadway Market, dans Hackney, le samedi. On y trouve de l'artisanat londonien hipster et de la cuisine de rue. C'est le rendez-vous des milléniaux.

Pour du magasinage plus traditionnel, on va à Oxford Circus où l'on trouve de tout, de Top Shop à Selfridges. C'est dans ce quartier qu'il y a aussi Liberty, un grand magasin qui date de 1875, installé dans un immeuble de style Tudor.

Il faut aller dans la partie centrale, avec ses mezzanines de bois. Aussi spectaculaire, il y a Harrods, dans Knightsbridge, au coeur des beaux quartiers.

Si on n'a pas le budget pour s'acheter du Burberry ou du Stella McCartney, on s'achète un chocolat, une grappe de raisin rare ou un petit gâteau glacé aux couleurs du Union Jack à l'étage alimentation.

https://oldspitalfieldsmarket.com

http://www.portobelloroad.co.uk

https://www.libertylondon.com

https://www.harrods.com

https://broadwaymarket.co.uk

Les classiques

Les ados n'aiment généralement pas les immenses musées ou les visites trop didactiques, mais cela ne veut pas dire d'éviter totalement les grands classiques.

Westminster Abbey, par exemple, est incontournable et ils seront intéressés par les tombes de tant de gens célèbres dont ils ont entendu parler dans leurs cours d'histoire ou de sciences, comme Isaac Newton ou Charles Dickens.

Trafalgar Square est un lieu spectaculaire et animé, tout comme Piccadilly Circus, qui est un peu l'équivalent de Times Square à Londres.

On peut aussi les emmener voir une comédie musicale dans ces quartiers, que ce soit celle sur Harry Potter ou Le fantôme de l'opéra, un grand classique.

Évidemment, certains ados voudront traverser Abbey Road, comme les Beatles. Buckingham Palace mérite qu'on passe devant ou qu'on le visite, c'est possible à certaines dates précises, en été notamment.

Et Kensington Palace - où habitent les princes William et Harry et leurs familles - est dans un joli parc, pas loin de la Serpentine Gallery, spécialisée en art contemporain.

Mon classique préféré: le musée Victoria & Albert, qui a souvent des expos sur la culture populaire très accessibles. J'y ai vu une expo sur David Bowie, une autre sur l'histoire des sous-vêtements et encore une autre sur l'avenir à travers différents objets.

https://www.vam.ac.uk

https://www.westminster-abbey.org/fr/

https://www.rct.uk

Le château de Windsor

Si on veut visiter facilement un château de la royauté britannique, il faut prendre la direction de Windsor. Là encore, comme pour Oxford, on y va aisément en train. Il faut compter environ une heure.

Une fois rendu à la gare, on accède à pied au château en 10 minutes environ. Là, on peut voir la chapelle où Meghan et Harry se sont mariés au printemps dernier. Et on peut visiter les salles où ont été prises les photos de mariage.

La visite de certaines sections du château - qui est en fait une série de bâtiments au coeur d'un petit village - donne une bonne idée de ce à quoi doivent ressembler les appartements privés de la royauté.

Actuellement, mais seulement jusqu'au 6 janvier, on peut y voir la robe de mariage de Meghan, signée par Clare Waight Keller, la designer britannique aux commandes chez Givenchy, ainsi que le costume traditionnel que portait le prince Harry.

Les ados, qui avaient vu des photos du mariage sur Instagram, ont grandement apprécié. Le prix du ticket comprend une visite guidée audio interactive fort intéressante.

https://www.rct.uk/visit/windsorcastle

OÙ MANGER?

Londres déborde d'adresses gourmandes. C'est parfait pour faire des découvertes avec vos ados. Ou pour les ravir avec ce qu'ils adorent, sans y laisser sa chemise.

Violet Cakes

Si vos ados s'intéressent à la nouvelle duchesse de Sussex et son prince, alors il faut les emmener manger les meilleures viennoiseries de Londres chez Violet Cakes à Hackney.

Le salon de thé et de café de Claire Ptak est peut-être un peu excentré, mais c'est la Californienne qui ne travaille qu'avec du bio, formée par Alice Waters, et qui a préparé le gâteau de mariage de Meghan et Harry.

Chez Violet Cakes, on mange le matin pour un prix raisonnable des brioches, des scones, des muffins et du café ou du thé, ou encore, plus tard dans la journée, on choisit un morceau de gâteau.

La confiture est exquise. Quelques tables extérieures permettent de manger sur place, si le temps le permet.

47 Wilton Way

http://www.violetcakes.com

Honey & Spice

Ceci n'est pas un restaurant, mais plutôt un buffet de plats cuisinés à l'israélienne où l'on peut choisir de manger sur place ou d'emporter.

Les amateurs de Yotam Ottolenghi seront heureux de savoir que c'est tenu par des anciens de la maison du grand maître du légume et que, là aussi, les saveurs moyen-orientales sont conjuguées avec beaucoup de végétaux, mais aussi quelques tendres viandes.

On choisit ce qu'on veut manger, on s'attable au minuscule comptoir (ou sur la terrasse, l'été). Avec une tasse de thé.

Si on veut un vrai repas assis, dans la même veine, on peut manger au Honey & Co., juste de l'autre côté de la rue.

À ne pas manquer: les desserts, toutes sortes de gâteaux au citron, à la pistache, à la fleur d'oranger et compagnie. Les propriétaires ont un troisième restaurant, de grillades, appelé Honey & Smoke.

52 Warren Street

https://honeyandco.co.uk

Chicken Shop

Ce n'est pas un grand restaurant, c'est même une petite chaîne de troquets sans prétention.

Mais pour manger avec des ados, on y va les yeux fermés: du poulet rôti de qualité, des frites de pommes de terre ou de patates douces, de la salade verte ou de chou, de l'avocat, du maïs en épi, de bons hamburgers, du macaroni au fromage.

Le menu ne dérive pas trop et reste chez les bien-aimés. Il y a plusieurs succursales dans des quartiers résidentiels.

On réserve si possible. Déco un peu néo-rustique. J'insiste: on est dans le bon basique. Une valeur sûre à prix raisonnables.

http://www.chickenshop.com

Rochelle Canteen ICA

C'est ici qu'on s'arrête si on veut un vraiment bon repas à prix correct, en plein centre-ville, à deux pas de Trafalgar Square.

Toute blanche, toute lumineuse, cachée dans le centre culturel ICA, cette Rochelle Canteen propose des plats de viande et de légumes à la britannique, version épurée, moderne, copieuse et savoureuse.

Il faut essayer le pâté au poulet, les cailles grillées en saison, le chou au beurre, les haricots blancs et la terrine au chocolat avec raisins secs gorgés de whisky et crème double.

Plats à partager entre 9 $ et 25 $, grosso modo. Jolie carte de vins. Gros coup de coeur pour cette seconde adresse du super duo formé par Melanie Arnold et Margot Henderson, deux grandes dames de la restauration britannique.

16 Playground Gardens

https://www.ica.art/rochelle-canteen

Brat

La première fois que je suis allée chez Brat, dans Shoreditch - la version londonienne de Brooklyn ou du Mile End -, je suis tombée sur Keira Knightley, l'une des actrices de Love Actually. Difficile de faire plus «British» et plus pré-Noël.

Malheureusement, je n'ai pas encore trouvé de resto où l'on rencontre les acteurs de Harry Potter, ou les Zayn Malik et Harry Styles.

Chez Brat, il faut réserver, parce que c'est très couru et franchement très bon. Toute la cuisine est préparée sur le feu de bois.

Le lieu est totalement typique de Londres, avec laiton et boiseries sombres et un joli bar où l'on s'assoit confortablement.

Au menu, des plats britanniques modernisés. Quelques idées et prix approximatifs: boudin (12 $), mouton (30 $), sole entière (38 $), pommes de terre fumées (7,50 $), poivrons grillés (8 $). On partage, on module selon l'appétit.

4 Redchurch Street

https://www.bratrestaurant.com