10 raisons de ne pas manger de saumon

30/08/2022 Par acomputer 500 Vues

10 raisons de ne pas manger de saumon

Nos amis à nageoires ne nous ressemblent peut-être pas, mais nous nous avons plus en commun que vous ne le pensez. Les poissons ont une mémoire à long terme, une vie sociale complexe et des capacités cognitives avancées. Ils utilisent des outils, communiquent avec leur propre langage et peuvent même reconnaître des schémas qui les aident à naviguer dans l’eau. Les saumons se souviennent de la chimie de l’eau le long des chemins qu’ils empruntent lorsqu’ils descendent vers l’océan. Des années plus tard, ils peuvent retracer ces itinéraires en suivant la signature olfactive distincte de leurs cours d’eau d’origine. Ces animaux étonnants méritent votre compassion et votre considération – pas de finir sous votre fourchette.10 raisons de ne pas manger de saumon 10 raisons de ne pas manger de saumon

Voici d’autres raisons pour lesquelles vous ne devriez pas manger de saumon :

1. Les saumons sont intelligents

Les poissons sont intelligents. Une scientifique de l’université d’Oxford, Theresa Burt de Perera, a récemment découvert que les poissons apprennent encore plus vite que les chiens. Les poissons apprennent les uns des autres, ont une mémoire à long terme et peuvent se reconnaître entre eux. Ils recueillent des informations en écoutant indiscrètement ce qu’il se passe autour d’eux, et certaines espèces utilisent même des outils, ce qui, jusqu’à récemment, était considéré comme une caractéristique propre aux humains. Comme les chiens et les chats avec lesquels nous partageons nos maisons, ils aiment aussi jouer, découvrir de nouvelles choses et passer du temps avec leurs amis.

2. Arsenic et autres poisons

Mmmm, ça vous dit une assiette pleine de poison ? Les poissons ont des niveaux extrêmement élevés de produits chimiques tels que l’arsenic, le mercure, les PCBs, le DDT, les dioxines et le plomb dans leur chair et leur graisse. La prise du jour peut même contenir du retardateur de feu industriel. Les résidus chimiques présents dans la chair des saumons peuvent être jusqu’à 9 millions de fois supérieurs à ceux de l’eau dans laquelle ils vivent.

3. Les méfaits de l’élevage

La majorité de la chair du poisson le plus populaire consommé en France, le saumon, est issue de l’élevage. Ces poissons, qui sont élevés par millions dans des cages faites de filets dans les eaux côtières, tuent également les populations de poissons sauvages, puisqu’il faut plus de 3 kg de poissons pêchés commercialement (espèces non consommées par les humains) pour produire 1 kg de poisson d’élevage.

4. Les poux de mer ne sont pas beaux à voir

10 raisons de ne pas manger de saumon

Les saumons souffrent couramment d’infestation de poux de mer chroniques, un parasite qui ronge jusqu’aux os du visage des poissons. Les saumons sont aussi souvent atteints de folie et souffrent de plaies et d’autres blessures dues à la promiscuité, car ces poissons qui peuvent mesurer jusqu’à 1,50 m sont contraints de vivre dans l’équivalent d’une petite baignoire chacun.

5. Des saumons frappés à mort

Les pisciculteurs utilisent souvent des battes pour frapper à mort les gros saumons. Toutes les méthodes utilisées pour abattre les poissons sont abjectes et cruelles. Les poissons peuvent avoir les branchies fendues alors qu’ils sont encore vivants et les petits saumons sont souvent emballés dans de la glace et laissés à suffoquer lentement ou à mourir de froid.

6. Des égouts à ciel ouvert

Tout le monde aime la grosse pomme, mais mangeriez-vous quelque chose qui a été pêché dans les égouts de la ville ? Selon le gouvernement norvégien, les élevages de saumons et de truites en Norvège produisent à eux seuls une quantité d’eaux usées équivalente à celle de la ville de New York. Les quantités massives d’eaux usées non traitées, de cadavres de poissons et de boues d’alimentation chargées d’antibiotiques qui se déposent sous les cages des saumons d’élevage peuvent en fait faire pourrir le fond de l’océan, détruisant ainsi un habitat vital pour l’écosystème marin déjà mis à rude épreuve et transformant les eaux côtières en égouts à ciel ouvert.

7. Des dommages au cerveau

Habituellement, lorsque les mères transmettent des choses à leurs enfants, c’est une bonne chose – mais lorsque les femmes enceintes ou allaitantes mangent du poisson, elles transmettent les toxines qu’elles consomment à leurs bébés. Des études ont également montré que les enfants nés de mères qui mangent du poisson sont plus lents à parler, à marcher et à développer leur motricité fine, qu’ils ont une mémoire plus faible et une durée d’attention plus courte. Des scientifiques de l’école de santé publique de Harvard ont découvert que la consommation de poisson peut entraîner une altération irréversible des fonctions cérébrales des enfants, tant dans l’utérus qu’au cours de leur croissance.

8. N’oubliez pas les PCBs

Vous avez la mémoire qui flanche ? Il se peut qu’il y ait anguille sous roche. Des scientifiques ont prouvé que les personnes qui ne consomment que deux portions de poisson par mois ont du mal à se souvenir des informations qu’elles ont apprises 30 minutes plus tôt. Le coupable est le taux élevé de mercure, de plomb et de PCB dans leur sang. Les PCB, des produits chimiques synthétiques qui polluent l’eau et se concentrent dans la chair des poissons, agissent comme des hormones, causant des ravages dans le système nerveux et contribuant à diverses maladies autres que la perte de mémoire et le vertige, notamment le cancer, l’infertilité et d’autres problèmes sexuels.

9. Pour votre santé

Une sauce tartare avec ces toxines cancérigènes ? De nombreux polluants organiques persistants se retrouve dans les saumons. En effet, ces polluants s’accumulent dans les tissus gras, et les poissons gras, comme le saumon – qui sont en plus nourris avec de l’huile de poisson – sont donc particulièrement affectés. De plus, la chair du saumon contient des quantités élevées de cholestérol et de graisses qui obstruent les artères.

10. Du poisson sans poisson

Faites plaisir à vos papilles gustatives sans nuire aux saumons en choisissant des produits de la mer végans. Ces options sont faciles à trouver en ligne et dans certains magasins, et elles offrent des tonnes de saveurs sans aucune cruauté, contaminants ou cholestérol. Il existe même une multitude de délicieuses recettes de saumon végan sur Internet, ainsi que de nouveaux produits innovants comme le Solmon végétal d’Odontella.

* * *

Si vous cherchez un moyen d’aider les animaux tout en ayant un impact positif sur l’environnement et votre santé personnelle, devenir végan est la meilleure chose que vous puissiez faire. Commandez notre « Guide du végan en herbe » gratuit et nous vous enverrons des recettes savoureuses, des informations nutritionnelles et tout ce dont vous avez besoin pour commencer :

Envoyez-moi un guide

More Alimentation Posts