Tout savoir sur le rituel Rebozo après la grossesse

12/12/2022 Par acomputer 363 Vues

Tout savoir sur le rituel Rebozo après la grossesse

Par Marine Chassang Filipe
Publié le
Partager
Envoyer par e-mail
Vous
Vos destinataires
Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable
Peut-être avez-vous déjà entendu parler du Rebozo, un soin qui peut se pratiquer après un accouchement pour permettre à la jeune maman de renouer avec son corps et de retrouver un bien-être physique, mental et émotionnel. On vous explique.

Qu'est-ce que le Rebozo ?

Le Rebozo désigne deux choses : un objet et un soin. Le Rebozo est tout d'abord le nom d’un châle léger en coton, très utilisé par les femmes avant, pendant et après la grossesse au Mexique, et dont le tissage est assez robuste pour supporter le poids du corps. Il est souvent offert aux jeunes filles lors de leur puberté, symbole de féminité. Son utilisation est multiple : châle vestimentaire, hamac, écharpe de portage du bébé, baluchon, etc. Il est également très utilisé par les sages-femmes traditionnelles, lors de l'accouchement pour soulager les douleurs des contractions et bercer et apaiser la future maman en plein travail, mais aussi pour resserrer le bassin après la naissance du bébé. Tout savoir sur le rituel Rebozo après la grossesse Tout savoir sur le rituel Rebozo après la grossesse

Cet objet a donné son nom à un soin, qui s'inspire d'un rite ancestral mexicain. Pendant 40 jours après l'accouchement, la jeune maman est encouragée à rester allongée afin de se reposer et de profiter de son nouveau-né avant de reprendre le cours de sa (nouvelle) vie. Elle est ainsi choyée et chouchoutée par les autres femmes de sa communauté. C'est à la fin cette période de "transition" que le Rebozo lui est prodigué : un massage à 4 mains et des mouvements de serrage de corps pour lui permettre de se recentrer sur elle-même, de retrouver une sensation de maintien et d’équilibre, de renouer avec son corps tout simplement. Ce rituel symbolise, pour la femme qui le reçoit, la fin de sa grossesse et le début de sa nouvelle vie de mère. Le rituel Rebozo se pratique aujourd'hui dans de nombreux centres de soin et instituts français.

Le rituel Rebozo post-accouchement

Tout savoir sur le rituel Rebozo après la grossesse

Après neuf mois de grossesse et un accouchement, il n'est pas toujours facile de se réapproprier son corps en cette période si délicate de post-partum. Entre les hormones, la fatigue, et ce petit bébé qu'on découvre au quotidien, on peut vite se sentir désemparée et bouleversée par ces changements et ce nouveau rythme. Le rituel Rebozo, qu'on peut aussi qualifier de "rituel de passage", aide ainsi les jeunes mamans à vivre cette étape en douceur, en leur permettant de se recentrer sur elles-mêmes, en renouant avec leurs corps et leur esprit et en favorisant la détente et le lâcher-prise. Ce soin complet, qui apporte bien-être et vitalité, est donc idéal à pratiquer (40 jours minimum) après l'accouchement, lors des premiers mois de son bébé, alors que la femme commence un nouveau chapitre de sa vie. S'il est particulièrement préconisé après un accouchement, il est également conseillé à toutes les femmes qui vivent une étape importante dans leur vie (divorce, IVG, déménagement...).

Comment se passe un soin rituel Rebozo ?

Ce soin est prodigué pour les femmes par des femmes dans un lieu chaleureux, intime et bienveillant. Il se pratique nue, en sous-vêtements ou en maillot de bain, selon le choix de la maman. Il dure environ 3 heures et comprend trois étapes principales : un massage holistique à 4 mains aux huiles essentielles qui favorise la détente, le lâcher-prise et apaise le mental, un bain de vapeur aux plantes pour ouvrir les pores et éliminer les toxines, et un enveloppement et un resserrage du corps avec le tissu Rebozo au niveau de 7 points clés : la tête, les épaules, le ventre, le bassin, les cuisses, les mollets et les pieds.

Lors de cette dernière étape, les deux praticiennes se placent alors de chaque côté de la femme et viennent serrer et desserrer les 7 parties de son corps. Elles opérant ainsi le rapatriement des énergies, ainsi que le recentrage physique, émotionnel et mental. Après ça, la femme est invitée à se libérer des tissus et de la couverture en coton dans laquelle elle a été drapée. Après le soin, un temps d'échange est prévu si la femme souhaite revenir sur le vécu de cette expérience. Tout au long du soin, elle peut également boire une infusion aux plantes, qui favorise l’élimination, la détoxination et l’épuration.

Peut-on pratiquer ce soin si on allaite ?

Les femmes qui allaitent peuvent tout à fait sans souci profiter de ce rituel, les praticiennes ne touchent pas à la poitrine, ni aux parties intimes. Néanmoins, il est conseillé de prévenir l'institut au moment de la réservation du soin notamment pour le choix des huiles essentielles utilisées.

Lire aussi :
Partager
Envoyer par e-mail
Vous
Vos destinataires
Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable