Réponse d'expert : je multiplie les infections urinaires pendant ma grossesse

Réponse d'expert : je multiplie les infections urinaires pendant ma grossesse
13/01/2023 Par acomputer 98 Vues

Réponse d'expert : je multiplie les infections urinaires pendant ma grossesse

Par Claire SchneiderPublié le PartagerEnvoyer par e-mail
Vous
Vos destinataires
Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirableLes infections urinaires sont courantes pendant la grossesse, en raison des changements hormonaux et de l'augmentation du volume de l'utérus. Si elles sont prises en charge trop tard ou mal soignées, elles peuvent faire courir un risque au bébé. Comment les prévenir, les détecter et les traiter ?

Enceinte de 6 mois et déjà 3 infections urinaires

Vous êtes nombreuses à poser régulièrement des questions à nos experts, nous avons répondu à l'une d'entre vous, qui a partagé son petit désagrément : "Je suis enceinte de six mois et j'ai déjà fait trois infections urinaires depuis le début de ma grossesse. Comment les prévenir et éviter la récidive ?"

Infections urinaires : tout savoir

Il y a trois stades lors d'une infection urinaire : la bactériurie asymptomatique, la cystite et la pyélonéphrite.

Souvent, une infection urinaire est détectée via des symptômes spécifiques : des brûlures mictionnelles et une envie fréquente d'uriner qui se solde par seulement quelques gouttes. il existe des bandelettes urinaires qui permettent de pratiquer un examen rapide, lequel pourra orienter le diagnostique ou la demande d'un examen cytobactériologique des urines (ECBU), un test biologique réalisé au laboratoire.

Lorsque la femme ne présente aucun signe clinique, c'est lors d'un examen des urines que l'on peut se rendre compte de l'infection de manière fortuite. Si vous avez des antécédents de pyélonéphrite ou de cystite récidivante, votre médecin vous prescrira un ECBU préventif tous les mois.

Soigner une infection urinaire enceinte

Réponse d'expert : je multiplie les infections urinaires pendant ma grossesse

Si une infection est suspectée, un traitement antibiotique est prescrit, puis ajusté selon les résultats des analyses et de l'antibiogramme. Il existe plusieurs types d'antibiothérapie : un traitement minute de première intention à prendre en une seule prise (Fosfomycine), ou un traitement de fond pendant sept jours (Selexid, par exemple), efficace si l'infection est résistante. Le traitement doit être adapté à l'antibiogramme. Il est important de refaire une analyse huit jours après l'arrêt de l'antibiothérapie pour vérifier que le germe a disparu des urines. Dans le cas contraire (c'est rare), vous devez refaire un antibiogramme et une nouvelle crue d'antibiotiques. Attention à l'automédication ! Même si vous avez déjà ces médicaments chez vous, avant toute prise d'antibiotique, gardez un peu d'urine dans un petit bocal, pour analyse.

Infection urinaire : quels sont les risques ?

Les récidives sont rares. Mais une prise en charge tardive peut entraîner des complications : si l'infection se complique en pyélonéphrite, la fièvre peut mener à un accouchement prématuré. En cas d'hyperthermie (38°C), consultez en urgence afin de procéder au traitement adéquat et éviter tout risque.

Prévenir les infections urinaires

Pensez à bien vous hydrater. Buvez deux litres d'eau par jour de façon régulière, pas de grosses quantités d'un coup. Les cures des cranberries ou de probiotiques fonctionnent bien. Ne vous retenez pas quand vous avez envie d'uriner, et videz régulièrement votre vessie pour éviter la prolifération des germes. Pensez aussi toujours à uriner après un rapport sexuel. portez des sous-vêtements en coton et amples. Enfin, limitez les aliments trop sucrés, qui favorisent le développement des bactéries. Pendant la grossesse, le diabète gestationnel favorise également les infections urinaires ou vaginales.

Lire aussi :

Merci à notre experte Rachel Halimi, sage-femme.

Vous souhaitez prendre contact avec l'un de nos experts ? Envoyez vos questions par mail à l'adresse suivante : experts@magicmaman.com

PartagerEnvoyer par e-mail
Vous
Vos destinataires
Je certifie ne pas envoyer d'e-mail indésirable