Faut-il prendre une douche tous les jours ? Depuis la pandémie, beaucoup ont arrêté

06/12/2022 Par acomputer 409 Vues

Faut-il prendre une douche tous les jours ? Depuis la pandémie, beaucoup ont arrêté

Par l’édition du soirFaut-il prendre une douche tous les jours ? Depuis la pandémie, beaucoup ont arrêté Faut-il prendre une douche tous les jours ? Depuis la pandémie, beaucoup ont arrêté

Confinés chez eux à cause du Covid-19, bon nombre d’Américains (mais pas seulement) ont renoncé à prendre une douche tous les jours. Un changement d’habitude dans leur hygiène quotidienne, qui pourrait s’avérer bénéfique à la santé tout comme à l’environnement.

« Ne vous méprenez pas : j’aime encore me doucher. Mais je suis une maman et je travaille à plein temps, c’est juste une chose en moins à faire sur ma liste de tâches quotidiennes et comme mes interactions sociales ont diminué… » Robin Harper, une Américaine de 43 ans, assistante administrative dans une école maternelle, a confié auNew York Times que depuis qu’elle a dû se confiner chez elle à cause de la pandémie de Covid-19, elle a cessé de se doucher tous les jours. Elle ne le fait plus qu’une fois par semaine, et ça lui va très bien comme ça.

Les hommes encore moins regardants que les femmes

Selon le journal américain, le cas de Robin Harper n’est pas isolé. Depuis la pandémie, de nombreux Américains auraient renoncé à leur douche quotidienne pour adopter un rythme différent d’une douche tous les deux jours à une douche par semaine. Et les Américains ne sont pas les seuls. De l’autre côté de la Manche, au Royaume-Uni, pays qui a connu un très long confinement, un sondage a dévoilé que 17 % des Britanniques avaient également renoncé à se doucher quotidiennement pendant la pandémie.

Chez les Français, le constat est similaire. Il y a eu un certain relâchement dans l’hygiène quotidienne, avec le confinement. Une récente étude de l’Ifop révélait que les gens avaient tendance à passer moins de temps dans la salle de bains, surtout les personnes vivant seules… Concentrés derrière l’ordinateur, en télétravail à la maison, pas lavés et les cheveux en bataille : beaucoup d’entre nous ne se soucient plus guère de passer sous la douche chaque matin.

Faut-il prendre une douche tous les jours ? Depuis la pandémie, beaucoup ont arrêté

Désormais, 74 % des femmes seulement procèdent à une toilette complète quotidienne (contre 81 % avant le confinement). Chez les hommes, ils ne sont plus que 61 % à se laver tous les jours (30 % deux fois par semaine).

Lire aussi : Faut-il se doucher le matin, le midi ou le soir quand on télétravaille ?

Un quart des Français ne se lave pas tous les jours

Bien qu’il soit recommandé de se laver les mains fréquemment et de respecter une distanciation sociale pour limiter la propagation du coronavirus, le confinement ne s’est pas traduit par une amélioration générale de l’hygiène corporelle et vestimentaire des Français. Au contraire.

Cette enquête de l’Ifop sur l’hygiène des Français, publiée le 26 février 2020, révélait déjà qu’un quart de la population ne se lavait pas tous les jours. Les hommes seraient encore moins soucieux de propreté que les femmes : un tiers d’entre eux ne se lavent pas les mains après être allés aux toilettes, et près d’un quart des messieurs ne changent pas de sous-vêtements quotidiennement…

Avant le confinement, 94 % des femmes changeaient de petite culotte tous les jours. Le taux est aujourd’hui un peu tombé à 91 %. Chez les hommes, le pourcentage n’était déjà pas bien reluisant avant la crise (73 %). Avec les confinements, le slip ou le caleçon n’est désormais mis dans la corbeille de linge sale quotidiennement que chez 68 % d’entre eux…

Une pratique pas si nouvelle

Pour en revenir aux États-Unis, ne pas prendre de douches tous jours est une tendance qui n’est pas complètement nouvelle. Les adeptes de la « cleansing reduction », s’étaient déjà fait entendre dans les années 1990.

Le chimiste américain David Whitlock, notamment, a été l’un des premiers à revendiquer son refus de la douche quotidienne. Il se lavait le corps uniquement à l’aide d’un spray qu’il avait confectionné lui-même. Chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology), Whitlock partait du principe que l’épiderme n’avait besoin, pour être propre, que d’une bactérie naturelle, nommée Nitrosomonas eutropha. C’est avec cette bactérie, présente à même le sol, qu’il avait donc confectionné son spray « nettoyant ».

Le chercheur estimait que l’excès d’hygiène pouvait provoquer des allergies et laisser la voie libre à d’autres agents infectieux. « Se laver trop souvent décape et agresse la peau. Elle se craquelle et il se crée des brèches où peuvent s’installer des germes », résumait-il.

Ne pas agresser la peau

Nina Roos, dermatologue à Paris contactée par l’édition du soir, rejoint le raisonnement du chercheur, en précisant les besoins de notre peau en termes d’hygiène : « Notre organisme a besoin d’être en contact avec des bactéries et d’autres microbes pour être en bonne santé, souligne-t-elle. Se laver est un geste qui consiste à s’appliquer des cosmétiques moussants, donc décapants, sur la peau. Les lipides qui assurent le « ciment intercellulaire » de la peau n’aiment pas qu’on les dissolve de cette manière. C’est une agression pour la barrière cutanée. »

Résultat, se laver tous les jours dessèche la peau. Et de conclure : « En dermatologie, nous recommandons de ne se laver qu’un jour sur deux lorsqu’on veut limiter ces problèmes de peau, notamment chez les enfants. »