Gaines amincissantes : quels sont les risques pour la santé, liés à la tendance shapewear ?

04/03/2023 Par acomputer 495 Vues

Gaines amincissantes : quels sont les risques pour la santé, liés à la tendance shapewear ?

Plus seulement réservées aux femmes mures, les gaines nouvelle génération s’adressent depuis quelques années au grand public. Et pour cause, de plus en plus vantées sur les réseaux sociaux et sur le tapis rouge par une armada de modeuses de tous âges, les gaines amincissantes redorent leur image, allant jusqu’à s’imposer comme de véritables pièces désirables. Preuve en est, le cabinet d’études Edited, souligne que le marché de la gaine aurait augmenté de 147% en 2018. D’ailleurs, ces chiffres qui concerneraient essentiellement les jeunes femmes de 16 à 24 ans. Des raisons donc suffisantes, pour comprendre l’ampleur considérable et perpétuelle, articulée autour de la tendance « shapewear », dont en voici les limites.

Lingerie amincissante : les limites de la tendance « shapewear »

Si la lingerie amincissante a su éclipser la réputation de pièce d’oppression des courbes féminines qu’elle tenait dans les années 60, cette catégorie de vêtements coche de nos jours, de multiples bonnes cases côté style. Parmi toutes ses promesses ? Un ventre-plat, un effet push-up et un maintien adéquat, permettant de mettre les formes en valeur, sans plus agresser le corps comme elle le faisait dès son apparition aux États-Unis, à la fin du 19e siècle.

Car si les gaines sculptantes tissaient à leurs prémices des liens étroits avec les corsets étouffants et les culottes gainantes, ces dernières se cousent désormais à partir de matières stretch et plus confortables, à l’instar de maille microfibre extensible, composée d’élasthanne, de nylon, polyamide, ou bien de coton. Le tout, piqué de coutures invisibles. Preuve qu’aujourd’hui, tous les prétextes sont envisagés pour mettre le corps à l’aise, en moulant seulement certaines zones bien définies, et avec plus de respect.

Sous-vêtements minceur : quels sont les risques pour la santé ?

Gaines amincissantes : quels sont les risques pour la santé, liés à la tendance shapewear ?

Somme toute, porter fréquemment des sous-vêtements amincissants peut présenter des risques pour la santé. En effet, les professionnels recommandent de s’en emparer seulement à titre occasionnel, en raison de certains points sombres que leur port pourrait présenter. Et s’il est raconté que les gaines permettent de brûler la graisse, la vérité est toute autre, puisque que seuls des programmes nutritionnels et sportifs pourront favoriser une perte de poids dans ce cas précis. Dans la même lignée, il est déconseillé de porter des gaines lorsque l’on n’a pas atteint l’âge adulte, en raison des dommages sur le développement corporel qui pourraient en découler.

En marge, porter quotidiennement des sous-vêtements amincissants peut comprimer les organes situés sur la partie du « tronc », à savoir le cœur, le foie, les poumons, l’estomac, les intestins et la vessie, mais aussi bloquer l’afflux sanguin, s’ils sont portés tous les jours. De plus, des risques d’œsophagite aigüe et même d’incontinence, mais aussi de brûlures de l’estomac ont été démontrés en cas d’utilisation régulière.

Malgré tout, en étant porté à bon escient, les gaines amincissantes demeurent « autorisées » puisque leurs formes ont été revues et corrigées. On recommande pourtant de prendre en considération les éléments indiqués, et de veiller à les dégainer seulement à certaines occasions particulières, si souhaité.

Déclinés en diverses versions, de la culotte taille haute, au boxer en passant par le legging, les sous-vêtements minceur ont le mérite de mieux correspondre à toutes les morphologies et les carnations, tout en ciblant des zones corporelles bien définies, qui se résument en priorité par le fessier, les hanches, et les cuisses, dans l’idée d’être raffermis. Et voici notre sélection de gaines, en lesquelles on place notre confiance.

À lire également :