Sneakers, décolletés ou joggings comment se sape-t-on aujourd’hui sous les boules à facettes ?

24/12/2022 Par acomputer 262 Vues

Sneakers, décolletés ou joggings comment se sape-t-on aujourd’hui sous les boules à facettes ?

Être soi-même en plus beau, en plus fou, en plus libre… Au-delà des modes, la tenue de fête, avec ou sans paillettes, appelle toujours un grisant changement d’allure, en rupture avec nos us et costumes habituels.

On le sait, l’habit ne fait plus le moine. Mais fait-il encore la fête ? Cette activité classifiée « non essentielle » qui promet pourtant de partager buffet, musique et danse offre le bonheur de rire et la griserie de séduire, la joie de rassembler la famille ou les amis, mais également le plaisir de côtoyer de nouvelles têtes. Les confinements et couvre-feux successifs, comme le télétravail généralisé, nous ont poussés à adopter des tenues d’intérieur sacrifiant l’esthétique au profit du confort.

Et puis, en mai dernier, bars et cafés ont rouvert, de nouvelles terrasses éphémères ont envahi les trottoirs. S’y sont agglutinées des grappes de clients avides de lâcher-prise. En conservant un laisser-aller vestimentaire ? Pas forcément. Avec la liberté de se mêler à nouveau aux autres peut revenir le désir de « parader » ; de laisser chez soi aussi bien les obligations du quotidien que son fidèle col roulé bouloché, le jean usé sur les sièges du métro et du bureau ou la chemise réglementaire qui va de pair avec tailleur ou costume.

Cet article est réservé aux abonnés

Sneakers, décolletés ou joggings comment se sape-t-on aujourd’hui sous les boules à facettes ?

1€ le premier mois

Compris dans l’abonnement :

Déjà abonné ?Je me connecte

Découvrir toutes nos offres