La vie des douze Césars (6/12) : Néron - Partie II

18/10/2022 Par acomputer 383 Vues

La vie des douze Césars (6/12) : Néron - Partie II

La vie des douze Césars (6/12) : Néron - Partie I

(...)

XXVII. Il étale ses vices au grand jour. Ses dîners publics

Peu à peu ses vices se développèrent, à un tel point que, laissant là toute plaisanterie et tout mystère, il se jeta publiquement dans les plus grands excès, sans s’inquiéter du soin de les dissimuler. Il prolongeait ses repas de midi à minuit. Souvent il prenait des bains chauds, et, pendant l’été, des bains à la neige. Quelquefois il soupait en public, soit dans la naumachie qu’il faisait fermer, soit au Champ de Mars ou dans le grand cirque, et se faisait servir par toutes les courtisanes et toutes les danseuses de Rome. Lorsqu’il descendait le Tibre pour se rendre à Ostie, ou qu’il passait devant le golfe de Baïes, on disposait, le long du rivage, des guinguettes et de magnifiques lieux de débauches pour les matrones qui, placées là comme des hôtesses, l’appelaient de toutes parts et l’invitaient à débarquer chez elles. Il s’invitait à souper chez ses amis. Il en coûta à l’un d’eux quatre millions de sesterces, pour un festin avec diadèmes, et plus encore à un autre pour un banquet avec roses.

XXVIII. Ses adultères. Son mariage avec Sporus. Sa passion incestueuse pour Agrippine

La vie des douze Césars (6/12) : Néron - Partie II

Sans parler de ses débauches avec les hommes libres, et de ses amours adultères, Néron viola une vestale nommée Rubria. Il fut sur le point d’épouser en légitime mariage son affranchie Acté, et il aposta des personnages consulaires pour jurer qu’elle était d’un sang royal. Il rendit eunuque le jeune Sporus et prétendit le métamorphoser en femme. Il l’amena à sa cour avec une suite considérable, lui constitua une dot, l’orna du voile nuptial, et l’épousa en observant toutes les cérémonies d’usage. C’est ce qui fit dire assez spirituellement à quelqu’un, qu’il eût été [...]