We Margiela, l'univers de la maison de couture énigmatique au cinéma

20/11/2022 Par acomputer 353 Vues

We Margiela, l'univers de la maison de couture énigmatique au cinéma

La Maison Martin Margiela, légende de la mode belge, a toujours entretenu sa part de mystère. Un film lève le voile sur ce créateur avant-gardiste et atypique quelque mois après la mort de sa partenaire commerciale Jenny Meirens.

Que sait-on de Martin Margiela, le créateur belge qui a quitté sa propre marque en 2009, 19 ans après l'avoir lancée avec sa business partner et grande amie Jenny Meirens ? Martin Margiela a toujours préféré l'anonymat aux flashes de l'industrie de la mode. A toujours préféré le "nous" de l'équipe au "je" du directeur artistique. Il ne se montre jamais à la fin des défilés, il n'accorde aucune interview à la presse et ne fait jamais la couverture des magazines. Depuis la création de la Maison en 1988, le fondateur de cette marque de renommée mondiale avance masqué, à l'instar de ses mannequins dont le visage est souvent couvert d'un masque, d'une capuche ou d'une cagoule. Un façon d'attirer l'attention sur le vêtement, rien que le vêtement.

Coupes oversize, coutures inversées, doublures apparentes, matières peu conventionnelles, vêtements monochromes et sans logo ou encore imprimés trompe-l'oeil comptent parmi les éléments qui font la signature Margiela, unique en son genre, qui inspire plus d'un créateur aujourd'hui de Raf Simons à Jacquemus. Parmi les pièces fortes, on retient la botte Tabi, aux orteils séparés, emblématique de l'esprit avant-gardiste de cette maison. Margiela renvoie aussi au blanc, des façades de ses boutiques, des blouses minimalistes du personnel. Le blanc des étiquettes aussi, qui ne mentionnent pas le nom de la marque mais des numéros. C'est aussi lui, qui, avant tout le monde, a choisi de faire défiler des mannequins non professionnels, issus de la rue ou de de cercles d'amis. "Je préfère une femme qui peut exprimer quelque chose. Je préfère une femme forte à une belle femme... ", expliquait Jenny Meirens, dans le long portrait que lui consacrait le New York Times en février dernier.

We Margiela, l'univers de la maison de couture énigmatique au cinéma

Près de trente ans après sa création, un film lève aujourd'hui le voile sur le mystère Margiela. Dans We Margiela, Jenny Meirens, décédée en juillet dernier, ainsi que des membres de son équipe de création racontent les processus créatifs, l’approche et la philosophie si particulière de la Maison. "Notre principal intérêt était la notion de processus créatif partagé (...) Nous avons constaté autour de nous que de plus en plus de jeunes créatifs sont désireux de travailler en équipe plutôt que de viser leur renommée personnelle", a expliqué un porte-parole de la maison de production Rotterdam’s Mint Film Office à Dazed Magazine. La réalisatrice Menna Laura Meijer met également en lumière les multiples innovations et créations d'une équipe, aujourd'hui dirigée par John Galliano, qui a toujours eu le goût du risque.

A voir le mardi 31.10.2017 à 20h au Palais des Beaux-Arts – Salle M. Sortie le 25 octobre dans les salles (en Flandre uniquement).

Plus d’infos : http://wemargiela.com/#documentary