Acheter des produits de luxe à prix réduits grâce à l’occasion : un marché en pleine expansion

Acheter des produits de luxe à prix réduits grâce à l’occasion : un marché en pleine expansion
10/10/2022 Par acomputer 118 Vues

Acheter des produits de luxe à prix réduits grâce à l’occasion : un marché en pleine expansion

Porté par Internet à la fin des années 2000, le luxe d’occasion est aujourd’hui relancé par une conscience écologique croissante et un souci d’accessibilité économique dans le milieu de la mode. Selon un rapport du Boston Consulting Group, le secteur progresse de 12 % par an contre 3 % pour le marché du luxe.

Le luxe de seconde main en ligne

Vestiaire Collective, The RealReal, Collector Square, Monogram ou encore CrushOn, 25 % des ventes globales du luxe d’occasion sont générées par des plateformes digitales comme celles-ci.

Habituellement réservé à une tranche de la population favorisée, à travers ces plateformes de seconde main, le luxe trouve une nouvelle clientèle. Selon le site de Monogram, le but de l’entreprise est de rendre les grandes maisons de luxe accessibles au plus grand nombre​.

Quand certains jouent la carte des prix, d’autres s’appuient sur une rhétorique écologique. C’est le cas de CrushOn qui indique que son unique mission » est de ​« supprimer à tout jamais le gaspillage textile​.

Les grands magasins reprennent la main

Acheter des produits de luxe à prix réduits grâce à l’occasion : un marché en pleine expansion

Terrain privilégié du luxe, à leur tour, les grands magasins se mettent à la seconde main. En octobre 2020, la plateforme Collector Square s’installe au Bon Marché, un an plus tard, un étage entier de luxe d’occasion s’ouvre au Printemps Haussmann.

À (RE)STORE, l’espace similaire de 500 m² crée aux Galeries Lafayette, l’idée est de réunir la vente et l’achat de première et seconde mains dans un même lieu.

Les maisons de luxe s’y mettent

Les marques et groupes de luxe sont moins nombreux sur le terrain de la seconde main. Mais, conscients de l’ampleur de ce marché, certaines enseignes s’associent à des plateformes en ligne comme Stella McCartney et Gucci avec The RealReal ou le groupe Kering avec Vestiaire Collective.

D’autres deviennent des acteurs du marché de l’occasion en créant leur propre plateforme. Isabel Marant Vintage propose ainsi l’achat et la vente de ses propres vêtements d’occasion dans une démarche d’écologie du vêtement​, comme solution concrète pour tendre vers une mode circulaire​, indique leur site Internet.

Partager cet article Acheter des produits de luxe à prix réduits grâce à l’occasion : un marché en pleine expansionOuest-France.fr