Yushi Li, Molly Matalon, Laura Stevens : 3 femmes photographes qui mettent l'homme à nu

Yushi Li, Molly Matalon, Laura Stevens : 3 femmes photographes qui mettent l'homme à nu
05/11/2022 Par acomputer 152 Vues

Yushi Li, Molly Matalon, Laura Stevens : 3 femmes photographes qui mettent l'homme à nu

1. Yushi Li : de l'homme enfant à l'homme ornement

Les rendez-vous Tinder de Yushi Li ne sont pas comme les autres. Quand la photographe de 30 ans, installée à Londres, prévoit une rencontre avec un homme, c'est pour l'inviter à poser devant son appareil... dans le plus simple appareil. Sur plus de 300 hommes contactés par l'artiste sur l’application, une petite quinzaine a finalement accepté de se prêter à l'exercice, à savoir se laisser prendre en photo nus et sans contrepartie – la grande majorité ayant demandé des faveurs sexuelles à la photographe en échange de jouer les modèles. Jeune femme hétérosexuelle d'origine chinoise, Yushi Li ne contacte pour ce projet que des hommes à l'apparence occidentale, affirmant son attirance particulière pour ce type de physique tout en renversant la banalisation de la fétichisation des femmes asiatiques. L'artiste met alors en scène ses modèles dans leur propre cuisine et s’examine en même temps elle-même, en tant que sujet désirant. Dans la série intitulée Your Reservation is Confirmed, elle pose par exemple aux côtés de ses modèles masculins à l'instar de la photographe chinoise Pixy Liao, qui s'immortalisait elle aussi auprès de son conjoint nu afin de renverser les stéréotypes de genre. De son côté, Yushi Li se montre dans ses clichés sous un jour ludique et comique, jouant à la corde à sauter ou à la pâte à modeler avec des hommes entièrement nus, loin des représentations de force et de virilité généralement associées à la masculinité. Loin de chercher la perfection dans ses modèles ou ses compositions, la jeune Londonienne envisage plutôt la photographie comme un jeu et mêle son air sérieux et désabusé à la frivolité des poses et activités représentées. Ce doux mélange de désir et de dérision transparait à nouveau dans sa dernière série, The Feast, qui reprend les codes de la peinture classique mettant en scène des nus féminins (d’Ingres à Cézanne) en inversant les rôles de façon parodique. Dans cette série, la nudité est ainsi réservée aux hommes, qui font figure d'ornements aux côtés des deux modèles femmes qui, elles, sont habillées.

Yushi Li, Molly Matalon, Laura Stevens : 3 femmes photographes qui mettent l'homme à nu