Conseils pratiques pour la course à pied à l’automne Courir l’automne

Conseils pratiques pour la course à pied à l’automne Courir l’automne
13/07/2022 Par acomputer 226 Vues

Conseils pratiques pour la course à pied à l’automne Courir l’automne

Lorsqu’on me demande quelle est ma saison préférée pour courir, je réponds sans aucune hésitation que c’est l’automne. Selon moi, il n’existe pas de meilleur moment pour sortir se dégourdir les jambes. Le temps est frais, les odeurs variées et le paysage s’habille de ses plus belles parures. Les simples feuilles colorées peignent des tableaux dignes de grands maîtres.Conseils pratiques pour la course à pied à l’automne Courir l’automne Conseils pratiques pour la course à pied à l’automne Courir l’automne

Il est vrai, je le concède, que pour plusieurs les souvenirs de courses automnales riment avec froid, vent, pluie et noirceur. Je ne tente même pas de le nier. C’est vrai que Dame Nature refuse souvent de collaborer en octobre et novembre. Et je ne vous parle pas du début du mois de décembre!

Puisqu’on ne peut rien y changer, c’est à nous, coureurs, de nous adapter à ces conditions. Avec les bons vêtements et quelques règles élémentaires de conduite, n’importe qui peut trouver plaisir à courir en automne. Si cela peut vous motiver, dites-vous que c’est payant puisque le corps dépense beaucoup d’énergie pour se réchauffer et brûle davantage de calories que par temps chaud.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner pour avoir du plaisir à courir dehors en automne est de bien choisir vos vêtements. Ce n’est pas toujours évident de le faire puisque lors d’une même sortie la température peut être changeante.

Les vêtements doivent à la fois respirer, isoler et protéger. N’allez surtout pas vous habiller avec des vêtements en coton. C’est à proscrire puisque cette fibre naturelle absorbe trop facilement l’humidité, si bien que les vêtements deviennent lourds, inconfortables et vous donneront un sérieux coup de froid si le vent se lève. Optez plutôt pour des textiles utilisant des fibres synthétiques qui repoussent la transpiration.

Conseils pratiques pour la course à pied à l’automne Courir l’automne

Le mieux est d’opter pour un système multicouche de vêtements de manière à créer une zone aérée d’isolation naturelle. Toutefois, la couche extérieure doit laisser passer la transpiration, mais bloquer le vent ou la pluie. Tout cela est facile à trouver dans les boutiques de course à pied.

Attention enfin à ne pas trop vous habiller. Il est normal d’avoir un peu froid en début de course, mais vous vous réchaufferez rapidement après quelques minutes à courir.

C’est par les extrémités que la chaleur du corps se perd. Garder sa tête et ses mains couvertes est une bonne idée. Si vous n’avez qu’une tuque ou des gants de laine ou de cuir, je vous conseille à nouveau d’aller faire un tour dans une boutique de course à pied. Vous êtes dûs pour un changement. Un petit investissement que vous ne regretterez pas.

Il faut tout faire pour garder ses pieds au sec et au chaud, car si les chaussettes sont humides ou carrément mouillées, la peau des pieds devient fragile et les ampoules suivent peu de temps après. Il va s’en dire que le froid pénètre alors plus facilement. Il est donc primordial de porter des chaussures ayant une membrane imperméable et qui respire, comme le Gore-Tex. Une bonne paire de chaussettes imperméables en laine viendra compléter l’ensemble.

N’oubliez pas d’être visibles car le soleil brille de moins en moins! Il n’est pas encore dans le ciel pour le coureur matinal ou est déjà couché pour celui qui préfère jogger au retour du boulot.

Les vêtements de course que vous portez de même que les chaussures sont déjà pourvues de bandes réfléchissantes. Mais pour augmenter votre sécurité, choisissez des vêtements pâles et n’hésitez pas à rajouter des bracelets illuminés à vos bras ou à porter une lampe frontale.

Choisissez des rues éclairées est certainement préférable à une piste cyclable ou au sentier obscur qui serpente dans le parc pas très loin de chez vous!Et si vous pouvez courir avec des gens partageant votre passion (et votre horaire) c’est encore mieux!

Finalement, un mot rapide sur le vent d’automne. Lorsqu’il souffle fort et qu’il est froid, il peut rapidement abaisser votre température corporelle. La meilleure chose à faire est de ne surtout pas le défier en fin de parcours lorsque vous êtes en sueur. S’il vous est possible de le faire, planifiez-vous un parcours aller-retour et partez toujours avec le vent de face. De cette manière, lorsque vous reviendrez sur vos pas en milieu de parcours, le vent ne vous refroidira pas alors que vous transpirerez abondamment. Ça vous évitera un désagréable coup de froid.

Courir en automne doit être agréable, même si le climat de notre coin de pays est difficile à prévoir. Armés de ces quelques conseils, vous devriez trouver plaisir à jogger dehors.

Et puis dites-vous que de courir dans le temps frais vous préparera graduellement à faire la même chose dans le froid de l’hiver. Je vous en reparle. Pour le moment, profitez de ce magnifique festival des couleurs.

Bonnes courses automnales.

À lire également : Autre record Guinness en vue pour Sébastien Roulier

Pour plus de contenu dans ce genre, abonnez-vous au groupe RDS | En Forme