Abercrombie & Fitch ne veut pas habiller les gros : le Web se rebelle

20/08/2022 Par acomputer 409 Vues

Abercrombie & Fitch ne veut pas habiller les gros : le Web se rebelle

La ligne américaine de prêt-à-porter Abercrombie & Fitch fâche une nouvelle fois les internautes. Après les bikinis push-up pour fillettes et les mannequins-objets, la marque confirme ne pas vouloir proposer de grandes tailles (XL et XXL) pour les femmes. Un choix qui est très loin de faire l’unanimité et qui est vivement critiqué sur le Net.

«Dans chaque école, il y a des jeunes cools et populaires, et d’autres qui ne sont pas si cools que ça. Nous nous adressons aux jeunes branchés qui ont plein d’amis. Plein de gens ne rentrent pas dans ce cadre et ne pourront pas y rentrer. Est-ce de l’exclusion? Complètement.» Datant de 2006, le discours du président d’Abercrombie & Fitch, Mike Jeffries, trouve un nouvel écho dans l’actualité.

Refusant de proposer de grandes tailles pour les femmes plus fortes, la marque américaine est au centre, une nouvelle fois, d’un bad buzz. Sur le Net, la décision de Mike Jeffries est largement commentée : «scandaleuse», «discriminatoire» ou «indéfendable» sont les adjectifs le plus souvent utilisés pour décrire la politique d’Abercrombie & Fitch.

Abercrombie & Fitch ne veut pas habiller les gros : le Web se rebelle

Révoltés par ce nouveau scandale, des internautes ont décidé de boycotter la marque. Sur le web, une mini-révolte se met en place avec, en plus de la traditionnelle pétition, une action emmenée Greg Karber. Son idée? Regrouper les vêtements de la marque et les refiler aux sans abris.

Poussée par une vidéo déjà vue près d’un million de fois et du hashtag Twitter #FitchTheHomeless, l’initiative prend de l’ampleur. Suffisament que pour ouvrir les yeux de Mike Jeffries? Pas sûr.